Les Partenaires

Le partenariat mis en œuvre.

Le terme de partenaire est pris ici au sens large, sans distinction à priori du statut juridique. Ainsi, le centre socioculturel a fortement renforcé son réseau partenarial en terme quantitatif mais aussi qualitatif. Le nombre croissant de sollicitations de la part de partenaires pour que le CSC participe à une réflexion ou une action en est un indicateur probant.

Les partenaires sont multiples et variés ainsi que la nature du partenariat. Voici un rapide panorama des types de partenariat mis en œuvre :

Ø Partenariat d’orientation : Les travailleuses familiales et les travailleurs sociaux prescrivent de plus en plus des personnes sur nos ateliers. Structurée à travers le protocole d’orientation, cette collaboration est opérationnelle et s’inscrit réellement dans un processus d’accompagnement individualisé.

Ø Partenariat d’action : le CSC a la volonté d’associer les acteurs locaux à de nombreuses actions portées par la structure. Mais également, nous avons aussi la volonté de répondre présent aux différentes sollicitations des partenaires, dans la mesure du possible et lorsque l’objet de l’action correspond à nos orientations. Pour exemple, plusieurs clubs de sport participent activement à une programmation de stages en direction des enfants et jeunes du quartier. Egalement, le CSC est partie prenante d’une opération comme immeuble en fête, portée par le Conseil de Quartier du Clou Bouchet.

Ø Partenariat de projet : il s’agit, avec plusieurs partenaires d’élaborer conjointement un projet, à partir d’un diagnostic partagé par plusieurs. Même si le CSC est souvent la structure juridique porteuse au final du projet, c’est bien dans une dynamique collective que cela se construit. Ex. le projet alimentation « bien dans son assiette, bien dans ses baskets » où l’on retrouve le CODES, les travailleurs sociaux Conseil Général, les travailleuses familiales, les resto bébés,…

Ø Partenariat de « concertation » : appelés de différentes façons (un groupe de réflexion, un comité de pilotage, groupe technique, cellule éducative, …), le CSC participe à de nombreuses instances de concertation. Avec ou non pour objectif premier de « produire » de l’action, ce sont surtout des temps de partage d’information, de confrontation de point de vue. La pratique montre néanmoins qu’à travers ces pratiques, des envies de co-construction naissent, que la mise à niveau en terme de connaissance réciproque permet aussi d’optimiser certaines actions. Les mises en place du projet local de réussite éducative et de l’ORU sont à l’origine de beaucoup de ces groupes de réflexion. Il s’agit maintenant d’être vigilant à la « rentabilité » de ce type d’instance

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Portfolio