Axe 2 : la place des bénévoles

Les éléments du diagnostic
 
Plusieurs éléments et remarques qui ont « motivé » le choix de cette orientation :
[ Méconnaissance de la part des habitants du statut associatif de la structure,
[ Méconnaissance générale sur le fonctionnement d’une association, les instances de décision, le jargon,
[ Des idées préconçues : le CA, c’est pour une élite, on n’a pas notre place,…
[ Le changement de statut des MPT amène à revoir l’organisation des instances de concertation : redéfinir la structuration de la vie associative,
[ Comment préserver un « esprit de corps » entre les différents niveaux de bénévoles ( il ne faut pas le CA et les autres),
[ Comment communiquer autour des travaux associatifs (ex. compte rendu des CA affichés,…), c’est aussi la question de la démocratie.
[ Comment les bénévoles sont pris en compte, reconnus, accompagnés et informés sur le CSC ?
[ Une technicité grandissante, avec un sentiment d’éloignement du terrain,
[ Attention à l’épuisement des bénévoles, à travers trop de sollicitations,
[ Comment les bénévoles parlent du CSC à l’extérieur, sont –ils des « bons »commerciaux ?
 
 
Objectifs poursuivis
 
L’enjeu peut être exprimé ainsi :
Profiter du changement juridique de la structure pour développer et renforcer la vie associative et la participation des habitants sur le CSC.
 
 
Les objectifs opérationnels :
[ Construire des instances de participation cohérentes,
[ Affirmer la vie associative et son fonctionnement démocratique,
[ Renforcer la prise en compte des bénévoles.
 
Public ciblé
Les bénévoles du Centre Socioculturel mais plus largement toutes les personnes susceptibles d’être actrices de la vie du quartier.
 
Moyens matériels et financiers envisagés
 
Cette action ne nécessite pas de moyens matériels spécifiques. De manière générale, il s’agit surtout de réadapter nos pratiques, les faire évoluer. Cela ne semble pas devoir faire l’objet de moyens supplémentaires. Seule la partie formation des bénévoles peut engendrer des frais particuliers.
 
Cependant, on constate l’existence de nombreuses propositions gratuites de formations de bénévoles, que ce soit en interne du réseau des Centres Sociaux que d’autres organismes. Un budget formation des bénévoles sera cependant alloué pour permettre d’indemniser les éventuels frais annexes. Le fonds de formation FOSFORA pourra être sollicité à l’occasion.
 
Modalités d’organisation
 
Construire des instances de participation cohérentes,
 
Il s’agit de distinguer à la fois les instances de concertation (on échange, on discute, on prend éventuellement des décisions, on propose) des instances « d’action » (on construit une action). C’est aussi créer des espaces de dialogues entre un habitant et un administrateur, et un habitant et l’équipe professionnelle. C’est aussi tenir compte de la nécessité de créer des instances intermédiaires entre le terrain et le CA.
 
Il est évident que chacun doit avoir une place à prendre dans la vie du centre socioculturel et plus largement dans la vie du quartier. Ainsi, offrir plusieurs types d’instances de mobilisation et de concertation doit permettre à chacun de trouver son mode d’implication le plus pertinent par rapport à ses aspirations.
 
L’organisation associative présentée doit permettre aussi d’assurer un lien entre les usagers et les administrateurs. Cela se traduit par le carrefour des bénévoles bien évidemment, mais aussi par la mise en place de la permanence des administrateurs. Une approche équivalente a été réfléchie entre les usagers et l’équipe professionnelle. Ce principe de « petits déjeuners » des adhérents permet d’instaurer un temps précis de rencontre mais présente aussi l’avantage d’une rencontre spontanée avec l’ensemble de l’équipe, ce qui permet encore d’affirmer la cohérence globale.
 
Affirmer la vie associative et son fonctionnement démocratique,
  • Un panneau d’affichage sera mis en place afin de présenter le compte rendu des CA. Cela permet de bien identifier les décisions prises, pouvoir comprendre les raisons de telle ou telle décision. C’est aussi réaffirmer le rôle de cette instance. Bien évidemment, certains points « sensibles », soumis à un devoir de réserve, ne pourront pas faire l’objet d’une retransmission publique,
 
  • Une vitrine extérieure sera dédiée à l’annonce de l’ensemble des invitations à réunion du CSC. En effet, on constate que sur certains sujets, des habitants auraient été intéressés mais ne connaissaient pas l’existence de la réunion. Ainsi, tous les temps de rencontre, de concertation seront annoncés, avec le lieu, la date et l’objet de la rencontre,
 
  • Comme énoncé sur l’orientation vie de quartier, une plaquette du CSC doit voir le jour. En introduction aux activités, seront présentées l’association de Part et d’Autre, les différentes instances de participation et concertation, ainsi que les valeurs qui fondent cette association. C’est l’occasion de faire savoir le statut de la structure, son fonctionnement et ses fondements idéologiques.
 
Renforcer la prise en compte des bénévoles,
  • Un plan de formation des bénévoles sera mis en place. Dans un premier temps, un diagnostic des besoins et demandes sera opéré,
 
  • Un livret d’accueil des bénévoles sera réalisé, avec le soutien de la fédération des Centres Sociaux. Celui-ci sera constitué d’une partie générale, présentant la structure, son mode de fonctionnement, ses valeurs, les acteurs principaux. Ensuite, en fonction de l’objet du bénévolat, un complément d’information pourra être joint. L’exemple le plus significatif est le CLAS, où un guide du bénévole a été réalisé et pourrait alors faire partie intégrante de ce livret d’accueil,
 
  • 1 fois par an, les bénévoles seront conviés à une soirée conviviale à leur destination. En effet, si le bénévolat est un engagement gratuit, il est évident que chacun recherche une reconnaissance à travers son engagement. Or, au regard du fort nombre de bénévoles sur le quartier, il est parfois difficile d’être « attentionné » pour chacun. Ainsi, instituer un temps annuel de reconnaissance semble être à la fois légitime et le plus pratique. Seule la question de la définition du « bénévole concerné » sera difficile à gérer,
 
  • comme énoncé dans l’orientation vie du quartier, la soirée des initiatives est une autre forme de reconnaissance et de stimulation des bénévoles.
 
Indicateurs retenus pour l’évaluation
  • une capacité de renouvellement des participants aux instances de décision,
  • la capacité des bénévoles à défendre le projet du CSC et mobiliser de nouvelles personnes,
  • une augmentation du nombre de bénévoles,
  • la fréquentation et la dynamique sur les instances de participation et de concertation,
  • le nombre de personnes présentes à l’assemblée Générale.
 
Résultats attendus
  • une plus grande appropriation du CSC par les habitants,
  • le fonctionnement de la vie associative mieux assimilé par tous,
  • un statut de bénévole valorisant et dynamique.
 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.